Alcoolémie – Si vous refusez de souffler ? Sanctions ?


24 juin 2021

Et voilà un pot de départ, un dîner un peu trop arrosé et vous prenez la route au volant de votre véhicule.

Et un contrôle d’alcoolémie par les forces de l’ordre…

Vous le savez ? Les sanctions sont lourdes !! Et vous avez décidé de tenter de refuser le contrôle.

Bonne ou mauvaise idée ?

Un seul conseil; Que vous soyez alcoolisé ou non, ne cherchez pas à échapper au contrôle d’alcoolémie. Vous n’avez rien à y gagner, bien au contraire…

Mais bon, il fallait y penser avant ? Boire ou conduire il faut choisir… Si vous refusez de souffler, vous n’échapperez pas aux sanctions.

Par conséquent, le conducteur qui se dit “je refuse de souffler” est 100 % perdant !!!

Il l’est encore plus s’il est alcoolisé et que ça se voit.

Attention à la double peine si vous refusez de souffler.

Deux infractions au lieu d’une !!

L’infraction de refus de se soumettre aux vérifications de l’état d’alcoolémie est le plus souvent couplée avec celle de conduite en état d’ivresse manifeste.

La situation est simple. Puisque le conducteur refuse de souffler, il n’est pas possible de déterminer précisément son taux d’alcool !!

La conduite en état d’ivresse manifeste sera caractérisée par votre comportement et votre état général.

Comme l'infraction conduite en état d’ivresse manifeste entraîne une perte de 6 points sur votre permis de conduire vous ne perdrez pas seulement 6 points mais 8 !

Mais attendez, 6 + 6 ça fait 12 non ?

Oui, mais non…

Le code de la route prévoit qu’en cas d’infractions simultanées on ne peut retirer que 8 points en une seule fois

Qu’est-ce que vous risquez si vous refusez de souffler ?

Le refus de se soumettre aux vérifications d’alcoolémie est un délit.

Les sanctions ?

A titre de peine principale :

- Rétention et suspension du permis de conduire

- Un emprisonnement de 2 ans max

- Une amende de 4 500€ max

- Retrait de 6 points

A titre de peines complémentaires :

- Suspension du permis de conduire jusqu’à 3 ans.

- Annulation du permis de conduire avec interdiction de demander un nouveau permis pendant une durée maximale de 3 ans

- Travail d’intérêt général

- Jours-amende

- Interdiction de conduire certains véhicules à moteur pendant 5 ans au plus

- Obligation d’accomplir à vos frais un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

- Confiscation du véhicule qui a servi pour commettre l’infraction

Boire ou conduire il faut choisir… Si vous refusez de souffler, vous n’échapperez pas aux sanctions.

#SécuritéRoutière

#alcoolémie

Source : gendarmeriedurhone/

Affiche radionouvelle.jpg (464 KB)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article