Signature de la convention de liaison entre Bugey Sans Frontières et Romans-Ferrari


05 septembre 2019 - 207 vues

Bugey sans Frontières (BSF) est née en 1995 suite à un voyage en république Sakha (Yakoutie) d’André Bailly et Raymond Zuccali, tous deux épris de grans espaces sibérien.

Ils découvrent avec surprise que les jeunes élèves apprennent le français dans les écoles, il n’en faut pas plus pour y voir l’espoir de correspondances et qui sait de voyages… Des échanges commencent entre le Bugey et la Léna, avec dès 1995 la venue de quelques élèves de Sinsk puis les élèves du Collège d’Artemare  font le voyage deux ans plus tard. L’occasion de découvrir d’autres contrées, d’autres habitudes de vie…

Nicolas Vannier, aventurier du froid participe à l’évènement. Une plaquette au titre évocateur “On a marché   sur la Léna" raconte  ce voyage …

Un autre voyage de nos élèves français à lieu en 2000  avec dans les valises encore quelques cahiers, crayons et autres médicaments...

En 2005, un vidéo pont est établi entre les étudiants, les responsables du gouvernement Yakout, le lycée de Nantua et l’école de Serrières ; l’aventure continue…

Durant 2006-2007, André BAILLY est sollicité par Nicolas Vannier pour prendre des contacts et proposer des lieux de tournage. Quatre voyages durant lesquels il rencontre la famille de Grisha.

Lors de l’hiver 2001, par des températures extrêmes (-50°) . Grisha et ses amis partent trapper dans la Taïga, le froid les poussent à se réfugier dans une cabane refuge. Pour résister, il faut qu'ils fassent  du feu mais tout ne se passe pas comme prévu, des vapeurs d’hydrocarbures imperceptibles par ce froid polaire font que l’air s’embrase. Grisha brûle dans la cabane.   Sa rage de vivre, sa famille, le clan, les chirurgiens yakouts font que plus de six années plus tard, il retrouve les siens et reprend son travail auprès des rennes. C’est là qu’André Bailly et lui font connaissance… Des plaies ouvertes sur le visage, ses mains abimées… Il faut faire quelque chose pour lui…

Durant les années 2008-2009 toujours riches en échanges, de grands spécialistes français rencontrent Grisha et sa Maman Ayta. Une reconstruction visage et mains commence en 2011. Un franc succès pour ce jeune garçon...

La convention entre les deux associations : Bugey sans Frontière et Romans Ferrari a été signée ce mercredi soir 04 septembre 2019 en présence de membres de la direction de Romans Ferrari et des membres de Bugey sans Frontières.

Ayta, la Maman de Grisha était présente également.  Elle raconte sa famille, son fils, montre photos et vidéos. Elle n’a de cesse de remercier Bugey sans Frontière et Romans Ferrari… Son fiston a enfin retrouvé le sourire et la liberté de vivre sans cacher son visage…

 

Article et photos : Lilyane, correspondante bénévole Radio BS et le petit journal bugiste Auvergne-Rhône-Alpes.

rps20190905_042505.jpg (56 KB)

rps20190905_042658.jpg (41 KB)

rps20190905_042553.jpg (59 KB)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article