Belley (Ain) : Conférence sur l'Ukraine à Saint Anthèlme

21 octobre 2018 - 429 vues

Ce vendredi 19 octobre, François Grumel, docteur en Histoire contemporaine des relations internationales et spécialiste de la géopolitique mondiale, venait animer une conférence sur l’Ukraine à la Maison Saint Anthelme à Belley. 

Cette venue était également liée à la sortie de son livre Géopolitique Passée et Présente de l’Ukraine, fruit d’un travail très long marqué par de nombreuses visites sur le terrain. 

Malgré la précision et la difficulté du sujet, quelques initiés ont pris part à cette conférence, dans laquelle Mr Grumel, accompagné d’un Powerpoint pertinent, a tenté de nous éclairer sur cette partie du monde que nous ne connaissons que très peu. 

« Les français connaissent mal le monde slave et son histoire, ce qui aujourd’hui provoque une incompréhension générale sur les conflits en Ukraine »

C’est avec ces mots que François Grumel commençait une démonstration très riche et précise, dans laquelle il reliait des points d’histoire et de géographie, pour essayer de nous faire comprendre les difficultés que connaît l’Ukraine actuellement. 

« C’est un pays très riche de part son histoire, car il a toujours été convoité pour divers motifs par les puissances voisines comme la Pologne, l’actuelle Russie ou les puissances germaniques. ».

En effet, de nombreux facteurs ont déchaîné les passions contre ce pays durant des siècles :

Les frontières naturelles inexistantes mais sept pays frontaliers, le fleuve Dniepr au cœur de l’histoire du pays, une situation géographique stratégique pour le commerce maritime, une faune très riche appelée la steppe ; 

Mr Grumel, continuait sa conférence en disant : « peu de pays européens ont subi autant de chocs répétés durant leur histoire que l’Ukraine ». En effet, les diverses invasions, colonies, modifications des frontières entraîne un conflit identitaire au sein même de l’Ukraine. 

« L’Ukraine abrite diverses peuples, très différents les uns des autres. Certains se considèrent plus russes qu’ukrainiens. » continuait le spécialiste. 

Il finit sa conférence en faisant référence au conflit actuel, du à la chute du président Viktor Ianoukovytch en 2014, qui par la suite a occasionné le passage d’une loi qui annulait la reconnaissance des identités régionales, avec comme principale cause, la non-reconnaissance des langues minoritaires, très nombreuses dans le pays. Ce qui a également occasionné le rattachement de la Crimée (territoire Ukrainien) à la Russie. 

C’est avec cette présentation très claire que François Grumel conclut « Les conflits actuels ont des causes qui remontent pour certaines à plusieurs siècles en arrière, d’où l’interêt de s’intéresser à ce pays que nous, occidentaux, n’étudions que très peu à l’école ».

Article et photo : Robin LLES bénévole de radio BS

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article