Belley (Ain) : Cérémonie des vœux aux forces de sécurité et de secours

11 mars 2019 - 127 vues

Discours de Madame la sous-préfète de Belley aux forces de sécurité et de secours.

Le 08 février 2019 a eu lieu la traditionnelle cérémonie des vœux à la sous-préfecture.

Mme Pascale Préveirault, sous-préfète de Belley, a organisé une réception qui réunissait les acteurs de la sécurité dans l'arrondissement de Belley.

Cette cérémonie aspirait à remercier les femmes et les hommes de la gendarmerie de la base aérienne de la Valbonne, du détachement aérien 278, les agents des services d’incendie et de secours, les représentants de la police nationale (RT) ainsi que tous les autres acteurs.

Mme PRÉVEIRAULT rappelle qu'ils ont été particulièrement sollicités durant l'année 2018.

Mme la sous-préfète a rendu hommage aux décédés dans l’accomplissement de leur devoir en 2018.

Ce sont, pour le département de l’Ain, 14 gendarmes et 10 policiers décédés lors de leurs missions ainsi que 6 sapeurs-pompiers en opération de secours. Parmi eux, le sergent Frédéric THOMAS, sapeur-pompier volontaire au centre d’incendie et secours de Pont d’Ain, disparu le 1er novembre 2018. Mme la Sous-préfète a souhaité saluer sa mémoire, un événement qui a marqué les esprits de chacun.

Elle précise que la fin de l’année 2018, ainsi que le début de cette année 2019, sont marqués par le mouvement des gilets jaunes, caractérisé par un niveau de violence inédit dans le département de l’Ain et particulièrement à Bourg-en-Bresse.

Elle a souhaité remercier les gendarmes engagés, les policiers (RT) et   tous ceux qui, depuis maintenant 12 semaines, se mobilisent sans compter au service de la sécurité de certains points sensibles sur l’arrondissement (Château Gaillard, Belley, St Rambert-en-Bugey, St Sorlin et sur le site du PIPA).

"Je salue l’action des gendarmes de la Cie de Belley et de Trévoux qui ont su mener à bien les délicates opérations d’évacuation des occupations illicites de terrain par ce mouvement (à Belley et à Château Gaillard pour la Cie de Belley, au niveau de l’A42 pour la Cie de Trévoux)" a précisé Mme Préveirault.

Mme la sous-préfète continue son discours : "En ce début d’année, il me paraît important de dresser le bilan de notre action commune en 2018. Les taux de délinquance du département de l’Ain restent largement inférieurs aux taux nationaux, sur les atteintes aux biens comme sur les atteintes aux personnes. Ainsi, pour la compagnie de Gendarmerie de Belley, on observe une légère baisse des cambriolages en 2018 par rapport à 2017 soit 571 cambriolages contre 598 (- 4,4%). C’est en couvrant chaque quartier, chaque partie du territoire urbain et rural, que nous montrons notre détermination et que nous luttons à long terme contre la délinquance".

Mme PRÉVEIRAULT a évoqué les faits marquants de cette année comme l’activité de la Gdie (les 2 compagnies de Belley et de Trévoux) qui a porté sur la lutte contre la délinquance, les incivilités (qui exaspèrent la population) et la participation aux actions en faveur de la prévention de la délinquance dans le cadre des CLSPD et CISPD.

La compagnie de Belley a été marquée par une tentative d'homicide d'un gendarme à Artemare en avril 2018. Il s'agit de l'adjudant Pascal Duldenfels de la BMO de Belley. Mme la Sous-préfète a salué son courage et son dévouement ainsi que son collègue, l'adjudant Jean-Baptiste Chaplin, qui lui a porté les premiers secours.

Par ailleurs, elle est revenue sur une seconde tentative d’homicide sur deux gendarmes en avril 2018 à Ambérieu en Bugey. Des individus avaient jeté d'un échafaudage des blocs de béton de 10 kilos sur le véhicule des militaires, faisant 2 blessés (les auteurs sont en détention provisoire).

En outre, nous pouvons souligner l’incendie criminel de l’abattoir GESSLER qui mobilise toujours la gendarmerie avec une enquête en cours, précise Mme la sous-préfète. Sans oublier l’incendie criminel d’une éolienne du parc d’Izenave.

Pour la Gendarmerie, elle évoquera aussi l’action du PSPG sur le site stratégique du CNPE du Bugey et toutes les actions en matière de sécurité routière : « le département est enfin passé sous la barre des 40 personnes tuées sur les routes en 2018 (36 tués au lieu de 44 en 2017) ». La sécurité de tous les Aindinois, c’est aussi la préoccupation quotidienne des sapeurs- pompiers" a-t-elle rajouté.

En 2018, les pompiers présents sur l’arrondissement de Belley ont traité 10 910 interventions, parmi lesquelles nous pouvons citer l’intervention sur un feu de garage automobile à Belley (ZI du Coron) avec 40 SP engagés ce qui a permis de sauvegarder l’outil de travail, sur le feu de l’abattoir GESSLER (121 SP engagés plusieurs jours), sur le feu d’une habitation commune à Ambérieu en Bugey ( 86 SP engagés, le feu a pu être circonscrit et limité sans quoi il pouvait se propager sur les bâtiments mitoyens dans un quartier aux bâtisses complexes). Autre fait marquant : l’hélitreuillage de 6 randonneurs en difficulté à Chaley (31 SP engagés).

"J’ai salué tout à l’heure la mobilisation et le sang-froid des forces de l’ordre. Je veux redire ici que le droit fondamental de manifester doit impérativement être concilié avec la liberté de circulation, la préservation de l’ordre public et la liberté du commerce et de l’industrie, qui constituent des principes tout aussi essentiels de notre vivre ensemble. Je parlerai essentiellement de la lutte contre les atteintes aux biens, car les cambriolages sont un fléau qui mine la confiance de nos concitoyens a-t-elle rajouté.

Article et photos : Valérie Tournemine

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article